BIOGRAPHIE

À deux ans à peine, une diva russe prédit à bébé Lara un grand avenir de chanteuse, ayant entendu sa voix retentir dans l'église qui abrite le mariage d'amis de ses parents  sur l'ile du prince Édouart... Des années plus tard, subjuguée par les arts de la scène Lara explore la danse, la musique et le mime, puis plonge dans le théâtre. Une série de coups du hasard lui révèlent son talent d'interprète et sa fougue pour les mots et la musique, elle s'immerge donc dans la chanson. En 2004, finaliste-interprète au Festival International de la Chanson de Granby elle décroche le Prix du public et le prix Coup de coeur de la fête nationale.

Remportant ensuite le concours Mon accès à la scène, Lara se met à composer paroles et musique et crée des chansons influencées par le jazz et la musique du monde. En 2006, elle lance Kabaret Montréal: Un premier album auto-produit de pièces originales et deux reprises qui lui permet de donner plus de quatre-vingt-dix spectacles et prestations (Festival de la chanson de Tadoussac, Festival Jazz et blues de Saguenay, Festival de jazz de Montréal (invitée), 4ème place aux Francouvertes, etc). Régulièrement diffusée sur les ondes de plusieurs radios, elle donne aussi plusieurs entrevues (Espace musique, Radio-Suisse Romande, CIBL, Belle et bum - tv, etc).

En 2006, 2008 et 2010, Lara s'envole avec ses musiciens vers la Suisse et enflamme le coeur des helvètes en donnant plusieurs spectacles au Festival Pully-Lavaux à l'heure du Québec en Suisse. On lui décerne le Prix Guy-Bel Révélation 2006 et le prix Interprète féminin 2008. En 2010, en plus du festival Pully-Québec, elle chante au Caveau du coeur d'or et au Festival Chenevières-sur-scène.

Anticipant la sortie d'un deuxième album, la rousse désinvolte évolue et emprunte une voie plus personnelle, alliant une touche jazz et rock acoustique. Le mini-album Petit coeur assassin (soutenu par Musicaction et le Conseil des arts et des lettres du Québec) est lancé en mai 2009.  Chaleureusement accueilli par la critique et les médias, ce mini laisse présager un bel avenir au deuxième album.

Sa plume maniaque qui s'acharne à écrire les chansons du deuxième album est récompensée en 2010, lauréate du deuxième prix au concours national de paroliers Chanson pour tes yeux, avec sa chanson La pieuvre, un ôde aux manipulateurs de ce monde.

En 2011, Lara s'investit corps et âme à la production de son deuxième album. Soucieuse de se définir par une identité plus personnelle collant à son nouvel univers, elle trouve son nom d'étoile : Lara Brown, qui est le nom de jeune fille de sa mère. C'est sous son nouveau nom que la chanteuse rousse lancera son deuxième albumen mars 2012 (merci Musicaction!). 

Ce deuxième disque est réalisé et arrangé par Erik West-Millette (deux fois nominé à l'ADISQ en 2010pour la réalisation et les arrangements de Géophonik de Guillaume Arsenault, compositeur, arrangeur et multi-instrumentiste pour Chasing Lydiede Marie-Jo Thério, Nocturno de Bïaainsi qu'une cinquantaine d'autres réalisations) et Olaf Gundel (Thomas Hellman, etc).

Tout récemment, son texte Zanzibar qui est le premier «single» de l'album à venir en 2012 se mérite la 3ème place au Concours national de paroliers Chanson pour tes yeux 2011.

Téléchargez la biographie en format PDF:
Biographie (57kb)
Biography (57kb)

Téléchargez le curriculum vitae en format PDF:
curriculum vitae (135kb)

DOSSIER DE PRESSE

Téléchargez le dossier de presse en format PDF:
Dossier de presse (5Mb)

www.lara-brown.com
www.facebook.com/pages/Lara-Brown/241743332531816
www.myspace.com/laramusique       
www.productionsmb.com